Guide voyage maurice

Guide voyage Maurice

Le surnom d'« île plage » résonne comme la promesse du clapotis de l'océan caressant le sable chaud. Enveloppée de lagons aux eaux limpides, l'île Maurice partage avec le voyageur bien plus que ces plages idylliques. Il y a des siècles déjà, les couronnes française et britannique se disputèrent la possession de cette terre envoûtante, étape de la route des épices. Les jardins et les cascades parachèvent ce décor aux allures de paradis, où tout est contraste et harmonie de couleurs, de senteurs et... de peuples.

Tous nos voyages à l'Île Maurice

Fiche pays
Climat

Contrairement à la France, l'hiver s'étend de mai à octobre et l'été de novembre à avril, puisque l'île se trouve dans l'hémisphère sud. Alors que l'hiver s'avère sec, l'été est plus humide. C'est d'ailleurs à cette période que des cyclones peuvent se former. Néanmoins, l'ouest et le nord de l'île sont les zones les moins touchées par les pluies. Les températures, bien que comparables, sont plus chaudes sur les côtes. En été, il n'y a pas de différences notoires entre le jour et la nuit. L'île bénéficie seulement d'une petite fraîcheur nocturne en hiver. Il est plus agréable de s'y rendre entre mars et mai, puis entre septembre et décembre.

Pays

Composant l'archipel des Mascareignes avec la Réunion, l'île Maurice est l'île principale de la République de Maurice, dont font aussi partie l'île de Rodrigues et les archipels d'Agaléga et de Cargados Carajos. Port- Louis, situé à l'Ile Maurice, en est la capitale. Cette île colonisée par les Hollandais, les Français, puis les Britanniques, obtint son indépendance en 1968. Longtemps, on y a exploité le sucre et le thé sur ses 1 865 km2. Désormais cette île de 1 300 000 habitants se consacre au tourisme. La population hétéroclite pratique essentiellement le créole, l'anglais et le français.

L'artisanat

L'île Maurice a vu éclore nombre de galeries et de centres d'artisanat ces dernières années. La vannerie y est fortement représentée, tout comme les bijoux fabriqués à partir d'or et de pierres précieuses en provenance d'Afrique. Les étoffes mauriciennes sont d'une qualité remarquable, mais on trouve également de la soie indienne, idéale pour les saris. Dans l'ensemble, les habits sont moins chers qu'en France. Les objets d'artisanat les plus originaux sont les maquettes de bateaux en bois, réalisées à partir de plans réels.
Maurice bénéficie d'un décor idyllique pour pratiquer des activités aquatiques, comme la plongée sous-marine et le surf. Au large des îles s'étend une barrière de corail abritant d'innombrables espèces. Kayak, planche à voile et pêche sont autant appréciés des Mauriciens que des touristes. Pour découvrir les terres et la végétation, il est possible d'organiser une promenade à pied, en vélo ou même à cheval. Il existe également plusieurs parcs de loisirs et animaliers immergés dans la nature.

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Se munir d'un passeport valable après la date du retour, d'un justificatif de retour (billet d'avion par exemple) et d'argent pour couvrir les dépenses journalières. En plus, il faut justifier d'une réservation d'hébergement. Une autorisation de séjour est délivrée à l'entrée du territoire (aéroport, port...).

  • Formalités douanières

    À l'heure où nous rédigeons ces lignes, il est autorisé d'acheter les quantités suivantes en duty-free : 2 L de vin, 1 L de spiritueux, 250 g de tabac. En revanche, il est formellement interdit de détenir des feuilles de papier pour rouler le tabac, ainsi que des sprays lacrymogènes, de la canne à sucre... Les végétaux doivent faire l'objet d'une autorisation auprès du ministère de l'Agriculture. Avant de partir, informez-vous sur http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Boucler sa valise

    Il est recommandé d'emporter des habits couvrant bras et jambes, et un châle pour les femmes, les lieux sacrés exigeant de se couvrir la tête. Pour les baignades à la plage, sachez que le topless et le nudisme sont interdits dans l'île, où les religions catholique, musulmane et hindouiste occupent une place prépondérante. Les Mauriciens s'habillent lorsqu'ils sortent au restauran ; il est donc judicieux d'emporter une veste pour les hommes.

  • Santé

    Au jour où nous rédigeons ces lignes, aucun vaccin n'est obligatoire. Cependant, il est recommandé de mettre à jour ceux contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et l'hépatite A et B. Les moustiques sont les principaux porteurs de maladies, n'oubliez donc pas un anti-moustiques. Il est souhaitable de préparer une trousse pour les secours de base. Si vous suivez un traitement, mieux vaut emporter la prescription traduite en anglais. Suivez l'évolution des informations sanitaires sur http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Electricité

    Un adaptateur sera utile puisque le courant est du 220 volts avec des prises à fiches plates.

  • Devises

    La monnaie utilisée à l'île Maurice est la roupie mauricienne (MUR ou Rs), mais il est aussi possible de régler en euros. A l'heure où nous rédigeons ces lignes, 1 € vaut 41,54 MUR. Afin de vous assurer du taux de change avant votre séjour, consultez https://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/ .

  • Carte bancaire

    Vous trouverez des distributeurs automatiques dans toutes les grandes villes. Les cartes bancaires sont acceptées dans une majorité des infrastructures touristiques. Cependant, les machines à cartes n'étant pas toujours fiables, préférez régler en espèces.

  • Dollar americain

    Le dollar américain n'est pas utilisé dans ce pays, mais il peut y être changé au même titre que n'importe quelle monnaie.

Calendrier

À l'Ile Maurice, certaines célébrations concernent tous les habitants : le 1er février commémore l'abolition de l'esclavage, le 1er mai est la fête du Travail et le 12 mars marque la fête nationale, anniversaire de l'indépendance. L'île accueillant plusieurs peuples et religions, son calendrier festif se révèle riche. Les musulmans fêtent la fin du pèlerinage à la Mecque, les chrétiens Noël, les hindouistes Divali, les Chinois le Nouvel An en février-mars... Beaucoup de cérémonies suivent le calendrier lunaire, ce qui implique une variation des dates.

Lexique des expressions courantes

Bien que l'anglais soit la langue officielle et que la pratique du français soit courante, le créole reste utilisé par les habitants de l'île.


Bonjour : bonzour.

Bonsoir : bonswar.

Comment allez-vous ? : konman sava ?

Je vais bien : mon byen.

Excusez-moi : eskiz.

S’il vous plaît : sivouplé.

A bientôt : oplezir.

Merci : mersi.

Tout à l’heure : taler.

Aujourd’hui : ozordi.

Demain : demen.

Il y a : ena.

Comment vous appelez-vous ? : kouma ou apélé ?

Combien est-ce ? : kombyen sa ?

Où ? : ki koté ?

Quand ? : kiler ?

D’accord : korek.

Qu’est-ce que c’est ? : ki sa ?

Je ne comprends pas : mon pa konpran.

Ouvert : ouver.

Fermé : fermen.

C’est trop cher : i tro ser.

Argent : larzan.

Journal : gazet.

Marché : bazar.

Notre Conseil

Les Mauriciens sont sensibles à la politesse et le sourire est le meilleur moyen de se montrer courtois envers son interlocuteur, autant pour accepter que pour refuser un achat ou une invitation. Lorsque vous mangez ou prenez un verre, les serveurs ne vous incitent pas à leur laisser un pourboire, car le service est inclus dans l'addition, mais il est toujours le bienvenu si vous avez passé un moment agréable et que la qualité du service a été irréprochable.

Top 10 des incontournables
  • Marché central, Port Louis (Carte : B3)

    Rues Queen, Corderie, Sir William Newton et Trunk. Appelé « bazar » par les Créoles, ce marché, rebâti suite à des incendies, est un lieu typique pour une immersion culinaire mauricienne. Les montagnes de légumes et de fruits envoûtent par leurs couleurs vives, alors que les épices embaument les papilles. Une autre partie du marché, construit pour la première fois en 1844, est réservée à l'artisanat. Paniers tressés, tissus et objets d'usage quotidien attirent chaque jour 40 000 personnes.

  • Maison Eurêka, Moka (Carte : B3)

    A 10 km de Port Louis. Entrée payante. Cette maison créole de 1830 a été élevée au pied de la montagne Ory. Demeure de l'écrivain Le Clézio et de ses descendants, Eurêka est un savant mélange des cultures asiatique et européenne. Porcelaine du Japon, bois d'ébène et jardins anglais parsemés de plantes tropicales rappellent une époque où l'aristocratie s'enrichissait grâce aux plantations de sucre et de thé. Depuis les jardins rafraîchissants, un petit sentier mène jusqu'à des cascades situées en contrebas.

  • Château du Réduit, Moka (Carte : B3)

    A7 à la sortie de Moka, à 12 km de Port Louis. Route du Réduit. À l'heure où la conquête des colonies faisait rage, Barthélémy David, gouverneur de l'Île Maurice, décida de la construction du château du Réduit. Il était persuadé de pouvoir protéger les terres grâce à la position stratégique du château. Bâtie à proximité de gorges, la demeure coloniale est en effet difficile d'accès. Dans le jardin, le gouverneur fit planter du coton, remplacé par un véritable jardin à la française à la demande de son successeur.

  • Jardin de Pamplemousses (Carte : B2-B3)

    Le jardin de Pamplemousses, ou jardin botanique de sir Seewoosagur Ramgoolan, abonde en plantes exotiques. Palmiers, épices, lianes et nénuphars créent un cadre somptueux. Les avenues de ces 25 ha portent des noms de naturalistes et de Paul et Virginie, car selon la légende, les amoureux de Bernardin de Saint- Pierre seraient enterrés en ces lieux. Le parc possède d'autres trésors, comme le château de Mon Plaisir que l'on peut d'admirer de l'extérieur. Un parc à tortues est également aménagé dans le jardin.

  • L'aventure du sucre, Beau Plan (Carte : B2-B3)

    A 1,5 km au Nord-Est de Pamplemousses. Entrée payante. Non loin du jardin de Pamplemousses, ce musée autour du sucre a pris ses quartiers dans une ancienne usine. L'exposition, riche en documents, et la muséographie reflètent une envie de faire connaître à tous l'exploitation du sucre depuis le XVIIème siècle. Il s'agit de découvrir également un mode de vie, une culture, une organisation...

  • Ile aux Cerfs (Carte : D4)

    L'eau cristalline de ses plages est idéale pour profiter des activités aquatiques et, plus particulièrement, du snorkeling, plongée en palmes, masque et tuba. Admirer les poissons et les coquillages à proximité du rivage est ainsi à la portée de tous. Le sable blanc corallien ponctué de rochers noirs d'origine volcanique retient la chaleur du soleil. Une douce brise caresse ces plages. Profitez des derniers rayons du soleil pour une promenade le long de l'océan.

  • Grand Baie et ses plages (Carte : C1-C2)

    A 5 km à l’est de Port Mathurin. A 20 km de Port Louis, le village de pêcheurs de Grand Baie est le lieu le plus visité de l'Ile Maurice. Avec son large éventail d'offres de loisirs, de shopping et de restaurants, difficile de résister. Le lagon turquoise qui baigne les bateaux incite à la contemplation. Pour se détendre sur les plages de Grand Baie, les cocotiers assurent ombre et fraîcheur, quand l'océan promet des eaux chaudes. À l'aide d'un masque et d'un tuba, observez les poissons tout en restant à proximité du rivage.

  • Morne Brabant (Carte : A5)

    A 40 km au sud de Port Louis. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le Morne Brabant s'élève à 555 m. Ces côtes abruptes exigent d'être expérimenté pour l'escalader. Les sportifs avertis bénéficieront d'un paysage à couper le souffle sur l'océan et l'intérieur des terres. L'imposante montagne fut le repaire des esclaves marrons, fugitifs à l'époque coloniale. Ils se regroupaient dans les grottes et au sommet de la masse rocheuse couverte de forêt.

  • Trou aux biches (Carte : B2-C2)

    A 17 km au nord de Port Louis. L'ancien village de pêcheurs de Trou aux biches est maintenant une destination de détente extrêmement prisée. Les hôtels ont aménagé des terrains de golfs et proposent des loisirs ouverts à tous. Les plages paradisiaques s'étendent sur plusieurs kilomètres de sable blanc, bordés par les filaos, arbres australiens importés au xviiie siècle. Trou aux biches possède le seul aquarium de l'île, où cohabitent 3 000 espèces, les poissons multicolores côtoyant les reptiles.

  • Les terres de couleurs (Carte : A5)

    A 3 km de Chamarel. Entrée payante. Les couleurs des cendres volcaniques de cette clairière résultent de l'érosion. Ce site naturel est encerclé de plantations de bananes, ananas et canne à sucre et un sentier permet d'approcher les lieux sans les dénaturer. Il est plus agréable de s'y rendre en tout début ou fin de journée, pour admirer les couleurs qui changent selon la lumière. Si l'on tente de mélanger les sept couleurs (ocre, marron, rouge, violet, vert, rose, mauve), elles finissent par se séparer.

Points d'interêts touristique
  • Marché central, Port Louis (B3)
  • Maison Eurêka, Moka (B3)
  • Château du Réduit, Moka (B3)
  • Jardin de Pamplemousses (B2-B3)
  • L'aventure du sucre, Beau Plan (B2-B3)
  • Ile aux Cerfs (D4)
  • Grand Baie et ses plages (C1-C2)
  • Morne Brabant (A5)
  • Trou aux biches (B2-C2)
  • Les terres de couleurs (A5)
Pourquoi nous choisir